honfleur

[Histoire] [Vieille Ville] [St Léonard & Vieux Bassin] [Quartier Ste Catherine] [Fin de la visite]

honfleurhonfleurAu carrefour, une maison désormais célèbre abrite la Pharmacie du Passocéan, où le jeune potard Alphonse Allais, future tête de file des « Fumistes », essayait dans une pièce minuscule au-dessus de la demeure familiale ses nombreuses et inoubliables inventions destinées à améliorer le sort de l’humanité. Citons pour mémoire (entre autres) le coton noir pour les personnes en deuil, l’amidon bleu blanc rouge pour rigidifier les drapeaux les jours sans vent, la tasse avec anse à gauche pour gaucher, les boulettes de bismuth et de miel de Narbonne pour constiper les mouches, le timbre-poste pharmaceutique et la clysopompe à hydropathe pour rendre impure l’eau potable. Cet homme admirable ne voyant pas le succès couronner ses travaux, il se tourna vers la littérature (un demi-tour ?) et nous livra les chefs d’œuvre que l’on connaît. Et si on ne les connaît pas, on est prié de les lire.
Quoiqu’il en soit, la pièce minuscule est aujourd’hui un musée (minuscule) fantastique que vous pourrez, si vous êtes sage, visiter en demandant en bas. Vous pouvez aussi aller sur le site vous faire une idée, mais comme chacun sait, un bon pèlerinage vaut mieux que toutes les prières (d’insérer).
honfleur honfleurAu coquin et néanmoins fort civil Jean-Yves Loriot, préparateur et guide du musée, dont il est aussi le conservateur, s’est adjoint un autre préparateur (en chocolat, celui-là), François Mignon de Les Marianik’s, dont les chocolats font la joie des palais des connaisseurs depuis 1981. Les Marianik’s a préparé « la Vache Allais », camembert de Honfleur, dont la boite (qui ne contient pas assez de chocolats), présente une création originale et succulente : un chocolat blanc garni de pâte d’amande parfumé à l’anis. Un délice ! Vous les trouverez rue du Dauphin, un peu plus haut à droite, après l’Eglise Sainte Catherine
honfleurhonfleurSainte Catherine, à elle seule, vaut le voyage. Pénétrez, recueillez-vous, et admirez le travail des charpentiers de marine sur la voûte. Elle est la plus grande église en bois avec clocher séparé de France. Les piliers en bois de chêne ont été coupés dans la forêt de Touques, en pays d’Auge. En 1460, lors de sa reconstruction, une seule nef emmenait les fidèles. Mais l’église fut agrandie en 1496 : on supprima les bas-côtés, et une seconde nef apparut, bordée de fenêtres hautes à remplages flamboyants. Le clocher, de la même époque, fut construit sur la maison du sonneur, face à l’église.

honfleur
Pour toutes les photos :
© JF Macaigne - Tous droits réservés
Suite de la visite…