Rabat


O.N.M.T

Le patronyme de la capitale du Maroc est dû à l'implantation à cet endroit d'une forteresse (un ribat) par une garnison de soldats islamiques au Xème siècle.
Cette forteresse se transformera en kasbah au fil des siècles, mais ne verra un développement significatif qu'au début du XVIIème : les Maures chassés d'Espagne par Philippe II viendront y bâtir une nouvelle ville, entourée par le "mur des Andalous", qui délimite encore aujourd'hui la médina.

 

A l'intérieur, vous pourrez, tout en fouinant dans les nombreuses boutiques d'artisanat (babouches, maroquinerie, etc), faire une halte reposante dans l'un des nombreux foundouks (cafés traditionnels) de l'endroit.
La Kasbah des Oudaïas abrite le musée du costume, où vous revivrez l'histoire du Maroc à travers costumes et bijoux traditionnels.
Sortez par la Porte des Oudaïas, chef-d'oeuvre de l'époque almohade, et admirez la vue sur le port et Salé de la Tour des Pirates, non loin du célèbre café Maure.
La Porte des vents, Bab er Rouah, est la plus belle de l'enceinte. Dans le Mechouar, ne manquez pas la mosquée Ahl-Fas, où le roi dirige la prière du vendredi.
Lors de fouilles en 1931, des ruines romaines ont été retrouvés dans le Chellah. On peut les voir depuis la terrasse du jardin, qui offre également la vue sur les faïences polychromes du minaret de de la mosquée Mérinide.