Meknès

Tout ici porte l'empreinte d'un homme hors du commun : le sultan Moulay Ismaïl. Contemporain de Louis XIV, il donna à sa capitale un essor et une magnificence dont l'écho atteignit le Roi-Soleil et toute l'Europe. Vingt-cinq kilomètres de murailles ocres et blanches ponctuées de minarets, un palais magnifique - Dar Kébira - et une ville parmi les plus belles du monde, voilà ce qui vous attend à Meknès, au coeur du Maroc.
Entrez dans la médina par Bab Mansour, ornée de faïences vertes, comme Bab El Khemis, une autre porte, non loin. Vous admirerez Jamaa El Kebir, la mosquée aux douze portes, ou encore Sidi Saïd, dominée par le minaret massif du mausolée de Moulay Ismaïl. A quelques pas se dresse le pavillon Koubat El Khayatine, où le sultan recevait les ambassadeurs, et dont les caves servaient d'arsenal.
L'homme voyait grand : l'Agdal, où se baignaient ses nombreuses épouses, était aussi une réserve d'eau de 400m de long au cas où la ville aurait été assiégée. Le surplombant, le Heri, grenier à grains et à foin, dont les proportions laissent pantois.
Il s'agissait à l'époque de nourrir les quelque 12 000 chevaux du sultan, logés dans des écuries immenses, dont le plafond ne comportait pas moins de vingt-trois nefs !

 

O.N.M.T


A une trentaine de kilomètres de Meknès, le site de Volubilis, habité depuis la plus haute antiquité, abrite de splendides ruines romaines, les plus importantes du Maroc.
La dimension des lieux, les sculptures, mosaïques, et autres objets usuels retrouvés attestent de l'essor et du faste de la cité antique.
Enfin, à quelques minutes, la ville sainte de Moulay-Idriss, où se trouve le mausolée du fondateur de la première dynastie, accueille en septembre le plus grand moussem du royaume.